Le conseiller financier de l’après Covid-19

La Covid-19 a forcé le conseiller financier a utiliser le télé travail.

Juillet 2020

La pandémie laissera ses traces sur le  conseiller financier de l’après Covid-19. Elle aura créé des façons d’être et de faire que les clients voudront voir se perpétuer. Regardons-en quelques-unes qui demeureront dans l’après Covid-19.

Le « bedaine à bedaine »

Permettez-moi cette expression typiquement québécoise. La Covid-19 a éliminé les rencontres face à face. Mais elle a fait beaucoup plus.

Signature des documents

Les dirigeants de compagnies d’assurance (que j’aime bien titiller en disant que leur âge moyen voisine les 80 ans US) ont quand même accepté, à une ou deux exceptions la signature électronique externe telle DocuSign.

Vente au téléphone

L’Autorité des marchés financiers, souvent traités d’empêcheuse de tourner en rond a tout de même permis, à certaines conditions, la réalisation de vente d’assurance au téléphone.

Le télétravail

Réalisez-vous que bon nombre de vos clients ont été dans l’obligation de faire du télétravail pour gagner leur vie ? Et bon nombre y ont pris goût. Eux aussi étaient dans le paradigme du « bedaine à bedaine ».

La prudence face à la Covid-19

Certaines personnes ne craignent plus ce virus. Mais lorsqu’on regarde ce qui se passe au sud de la frontière, beaucoup d’entre nous, moi y compris, vont revenir à des pratiques plus prudentes.

Alors qu’arrivera-t-il du « Bedaine à Bedaine »?

À la lumière de ce que je viens d’énoncer, je vous laisse tirer vos propres conclusions!

 

Le besoin crée l’organe ou la nécessité crée la solution.

En affaires, une seule chose compte : vendre, vendre, vendre…Les Assureurs a accepté la signature électronique, l’AMF a adapté ses règles à la situation… Et vous, qu’avez-vous fait? « Moi chu bon bedaine à bedaine, mets moé devant un prospect et je vais te le closé » ou vous avez profité de la situation  pour vous réinventer et vous adapter à une situation nouvelle?

La technologie

La technologie est venue à votre secours. « Mes clients n’ont pas Internet? » Je vous invite à réviser vos positions sur ce sujet.

La signature électronique

Purolator et Fedex ont été les premiers à utiliser la signature électronique. On signe sur un petit écran avec un crayon en plastique. DocuSign, pour ne nommer que cette compagnie, offre des services de signature électronique reconnus légalement autant au Canada et aux É.-U..

La réunion à distance

Zoom, Skype, Team et beaucoup d’autres vous offrent la possibilité de faire des réunions face à face, bedaine à bedaine si vous pencher votre caméra. « Mes clients n’ont pas de caméra » « Common man », ils en ont tous acheté une pour parler à leurs enfants et petits enfants au cours de la pandémie.

Courriels sécurisés

Kronos et Microsoft365 offrent des services de cryptage de courriels et de pièces jointes qui permettent des échanges d’informations sensibles, de façon sécurisée.

 

À mon avis, le conseiller financier de l’après la Covid-19 ressemblera à ceci :

  • Il usera plus de semelles de soulier que de pneus;
  • Il utilisera quotidiennement des formulaires électroniques et la signature électronique et les courriels sécurisés;
  • Il maîtrisera les outils de communication (Zoom, Skype, Team);
  • Il communiquera régulièrement avec ses clients grâce aux courriels et aux services d’infolettre;
  • Il ne rencontrera son client que si nécessaire et en respectant les règles de distanciation.

 

Il sera de plus en plus présent dans la cuisine de ses clients sans physiquement y être.

 

Protégez vos données clients : ça presse!

Le 25 mai dernier, la GDPR (Loi de protection des données personnelles)  entrait en vigueur. Cette loi concerne les demandes de consentement lié à vos données personnelles et à leur protection.

Qu’est-ce que le GDPR ?

C’est une série de règles devant donner plus de contrôle aux citoyens européens sur leurs données personnelles. Les entreprises sont boulimiques en ce qui a trait aux informations. Elles demandent beaucoup trop de renseignements qu’ils n’utiliseront jamais, mais qu’ils mettent à risque avec leurs méthodes de stockage. Posez-vous la question : « votre banque a-t-elle vraiment besoin de votre NAS ? » Vous, avez-vous vraiment besoin du NAS, no de passeport, permis de conduire…de vos clients ?

Le but ultime de GDPR est de responsabiliser les organisations qui collectent des informations personnelles. Cette règlement s’applique en fait, par ricochet, à toute entreprise faisait affaires sur la planète.

 Divulgation et pénalités

Tous les bris de sécurité devront être rapportés à un organisme de contrôle qui décidera si le public doit être mis au courant ou non. Des pénalités pourront être imposées aux organismes ayant subi un bris de sécurité.

 Base de la conformité

Au temps de Moïse, ceux qui ne se conformaient pas aux 10 commandements de Dieu risquaient l’enfer après la mort. Donc, ce n’est pas d’hier qu’on parle de conformité !

En tant que conseiller en sécurité financière, vous collectez beaucoup de données. Je vous invite à vous poser la question suivante avant de collecter une donnée : « EN AIS-JE VRAIMENT BESOIN ? »

N’ayez aucun doute, la GDPR va traverser l’océan Atlantique à la vitesse de l’éclair. Et la non-conformité à cette règlementation pourra vous coûter cher en argent ou en travail additionnel.

Encore une maudite réglementation…comme si on en avait pas assez!

Bien avant le bris de sécurité chez Facebook, l’Europe prenait le respect et la protection des renseignements personnels très au sérieux.

Sans vouloir me « péter » les bretelles, relisez mes derniers articles dans Finance Investissement et mes infolettres, je vous ai alerté que le prochain grand enjeu technologique serait le respect et la protection des renseignements personnels de vos clients.

Encore ici et sans vouloir jouer au « smat », j’utilise Mail Chimp pour vous envoyer cette info lettre. Dans ma base de données, je ne conserve que votre adresse courriel. Pas de nom, pas de prénom..NADA.

Je vous invite à prendre l’attitude du « en ai-je besoin? » et  « je protège ces informations ».

Par la même occasion, je vous souhaite un excellent été

Gilles Larose

Sources: Bertrand Milot, Cyber-en-jeux, Finance Investissement, 1er juin 2018

 

 

Votre site Internet se meurt-il ?

Vous avez créé votre site Internet il y a déjà quelques années, animé des meilleures intentions de le maintenir à jour. Le temps passe et vous n’avez pas le temps d’entretenir votre jardin. Les mauvaises herbes sont en train de l’envahir.

Votre zone de nouvelles

Janvier 2012, dernière fois où vous avez ajouté quelque chose dans votre zone des nouvelles. Je n’ai pas le temps, direz-vous ? Peut-être, mais ça parle de vous..

La page d’accueil

Ma page d’accueil est statique   depuis la création du site. Alors pourquoi vos clients y retourneraient-ils? Pourquoi Google vous listerait-il sur la première page de résultats quand quelqu’un (une recommandation d’un de vos clients) google votre nom ?

Question de GBS

Vous faites faire des changements d’huile sur votre auto, vous        entretenez ou faites entretenir l’extérieur de votre propriété…Un site Internet demande un minimum d’entretien.

Réseaux sociaux

Même chose pour les réseaux sociaux. Vous n’y publiez jamais rien. Alors pourquoi y être présent?

Tout cela fait partie de l’ensemble qui constitue votre image médiatique. Celle-ci devrait faire partie de votre stratégie de communication avec vos clients et vos prospects.

Vous n’y croyez pas pour trouver de nouveaux clients ? Je suis en accord avec vous. Mais pour vos clients, y croyez-vous ?

Vous voulez confier ce volet de votre entreprise à une tierce partie compétente ? Faites-moi signe. Vous serez agréablement surpris du rapport qualité/prix.

 

Le Marketing de contenu, vous connaissez ?

À l’ère du zappage et des journaux électroniques, le marketing de contenu est devenu le meilleur moyen pour rejoindre une clientèle cible.

Le marketing de contenu transmet un contenu utile ou ludique pour le destinataire.

Quand vous rendez disponibles des calculateurs sur votre site Internet, c’est un contenu ludique pour vos clients et prospects. Du même coup, vous leur rappelez votre existence et votre offre de services.

Le meilleur outil de marketing de contenu pour vous, conseiller en sécurité   financière, est l’infolettre. Il y a une foule de sujets d’intérêt que vous pouvez traiter et qui ne seront pas perçus comme du « Product pitch » tout en rappelant votre offre de service à vos clients et prospects.

Le formulaire 8840 des É.-U. pour les Snowbirds

Le dernier budget fédéral

Les changements dans les prestations pour enfants

Impôt de récupération sur la Pension de Sécurité de la Vieillesse fédérale

Assurance maladie grave pour enfant

Autant d’opportunités de faire du Marketing de Contenu auprès de vos clients

Publier ces infolettres sur vos réseaux sociaux démontrera votre professionnalisme et pourrait vous attirer de nouveaux clients.

Si vous n’avez pas le temps de faire cela, confiez cette tâche à un tiers. Vous n’en finirez pas d’en tirer des bénéfices.

 

La pointe de l’iceberg

Je sors de chez vous après une rencontre d’une ou deux heures au cours de laquelle j’ai ajusté votre portefeuille à vos objectifs et à votre profil d’investisseur. Ces 120 minutes valent-elles la rémunération qui apparaît sur votre relevé ? Ça fait cher de l’heure, à votre avis ?

La préparation immédiate

Vous êtes unique et j’agis en conséquence. Je dois vous connaître, suivre votre évolution personnelle et financière afin de vous offrir le portefeuille qui vous convient aujourd’hui. Et c’est un plaisir pour moi de le faire.
Je m’attends évidemment que vous m’informiez des changements importants qui se produisent dans votre vie et celle de votre famille.

 Je  n’ai pas de boule de cristal

Tout au long de l’année, j’assiste à des conférences et à des formations  sur l’évolution des marchés, devant souvent me déplacer à des centaines de kilomètres. Je participe à des présentations organisées par différentes firmes de placement et suis l’évolution de leurs gestionnaires de fonds.
Je dois prendre un temps d’arrêt pour évaluer cette information et faire un choix le plus éclairé possible afin de vous offrir le portefeuille qui convient à vos objectifs et à votre situation actuelle. C’est ma responsabilité!

Réagir aux crises

La situation économique est loin d’être stable depuis plusieurs années. Je me dois d’être à l’affût de ces crises et vous inviter à prendre telle ou telle action. Il en va de même lorsque vous vivez une crise personnelle.

Cette rencontre périodique n’est que la pointe de l’iceberg de ce j’accomplis en tant que votre conseiller indépendant pour vous.

Votre conseiller indépendant

 

Le projet VICTORIA

Comme tout le monde j’ai été marqué par la disparition de la petite Cédrika, j’ai été marqué d’entendre qu’après sa disparition (13 juillet 2007) des gens ont rapportés avoir vu Cedrika aux quatre coins du Canada. J’ai été marqué de voir l’ampleur des efforts pour essayer de retrouver Cedrika.

 

J’essaie de comprendre comment mon véhicule récréatif, qui dans les faits n’est qu’un tas de ferraille, puisse être retrouvé presque instantanément advenant une disparition et pour retrouver un enfant disparu nous devons attendre des jours, des mois, des années et parfois l’éternité tout en créant un mal intérieur incurable. Chaque année, au Québec seulement, plus de 7,000 enfants sont portés disparus auprès des forces policières, près de 90% sont retrouvés rapidement qu’advient-il des autres enfants?

 

Advenant que ce sondage révèle un appui favorable au projet « VICTORIA » (+80% des répondants sont d’accord) tous les efforts seront mis en place pour qu’un jour tous nos enfants d’âge mineur soient retrouvés instantanément advenant une disparition.

 

Suite à l’enlèvement d’un enfant de neuf ans au Texas nommé Amber Hagerman, le 30 avril 2003 le congrès américain adoptait l’Ambert Alert Bill, le 26 mai 2003 le Québec a implanté sur son territoire l’alerte Amber ce qui a permis de retrouver rapidement plusieurs enfants disparus ainsi que la petite Victoria qui avait été kidnappée à l’hôpital de Trois Rivières le 26 mai 2015.

 

Avec un résultat positif au projet « VICTORIA », nous pourrons fournir clairement l’endroit exact où se trouve l’enfant disparu ou kidnappé, selon moi c’est un complément indissociable au programme Amber.

 

PUIS-JE FAIRE MA PART AFIN QU’UN JOUR, UN ENFANT D’ÂGE MINEUR DISPARU SOIT RETROUVÉ INSTANTANÉMENT (?).

 

André Grosso

Conseiller en sécurité financière.